Envies de snoods

Ca y est, ça n’a pas loupé ! Il fait froid ! (z’aviez remarqué ?)

Bon, en même temps, on pourrait très bien me dire : « Evidemment qu’elle a froid, on dirait qu’elle n’a pas quitté son atelier depuis le 23 juillet (ou quelque chose comme ça) ! »

Ahem, oui, en effet, pas de posts depuis cette date ! Mais pour une fois, l’ouvrière a de TRES bonnes raisons : d’une, il a fallu qu’elle termine son Master et son projet d’année, ce qui n’était pas une mince affaire ! Bon, je vous le dis de suite, elle a réussi fingers in the nose ! Mais pendant ce temps-là, tricot et autres joyeusetés ont dû passer à la trappe ! De deux, elle est partie en vacances, avec son projet d’année alors qu’elle voulait bidouiller, si si, je vous jure ! Et de trois, elle a déménagé et quitté sa chère ville de Rennes ! S’en est donc suivi un gros coup de cafard…

Snoods Snoods2

Oui mais ça y est, l’ouvrière est de retour ! Finis les tracas, les soucis immobiliers, elle a repris ses aiguilles ! Et elle n’a pas perdu son temps… Rapport, donc, au froid qui est maintenant plus que présent ! La voilà donc embarquée dans des histoires de snoods, tiens donc, elle n’en avait pas déjà un ? Si, mais il n’était pas assez chaud finalement… (Ouh la vilaine, elle est super méga méchante avec son tout premier tricot réussi !) L’ouvrière est donc partie sur deux snoods, un en angora, bidouille maison (heureusement que sur les photos, vous ne voyez pas les deux big trous causés par une inexpérience des points ajourés…) et l’autre en Phil light, d’après un modèle Phildar (collec’ de l’année dernière).
Snoods3

Snoods4

Le snood en angora a été tricoté avec un fil acheté quand elle était en vacances aux Sables d’Olonne, avant qu’elle parte à Rennes. Tout de suite, quand elle l’a vu, l’ouvrière a su que c’était un signe du destin, du genre : « Noooooooon grave, comment ils ont deviné que je cherchais de l’angora, c’est trop dingue ! En plus, pas aussi cher que je le pensais, il me le faut je le veux je le veux !!!! » Pour ne pas gâcher son plaisir, l’ouvrière s’est pris 4 pelotes couleur aubergine, une couleur bien miam quoi ! Et j’ai tout de suite su ce que j’en ferai (un signe du destin, on a dit !). Tricoté aiguilles 4 en point turc (ou de bourse, ça dépend des bouquins de tricot).
Snoods5

Snoods6

Le snood de chez Phildar, ben, comment dire, j’ai aussi su tout de suite que je voulais le faire, même si ça m’a pris un an pour le démarrage, on ne rit pas s’il vous plaît !, tricoté aiguilles 10 au lieu des 11 préconisés par le modèle, et je l’ai fait 8 cm plus court si mes souvenirs sont exacts, sinon il aurait été vraiment trop balèse pour mon tout petit cou ! Et le mélange de couleurs fondues (aux doux noms de souris, de caramel, de mercure…) rend très bien (mais un peu mal sur les photos je trouve).

Et devinez quoi ? Je ne-les-quitte-plus ! Franchement, elle est pas belle la vie, avec des snoods-miam ?

En tout cas, ils auront bientôt des compagnons, mais je n’en dirai pas plus pour le moment…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s