Patience

Patience

L’ouvrière est quelqu’un d’incroyablement patient.

Dans tout ce qu’elle fait, elle prend son temps. Même avec les gens qui l’irritent au plus au point, elle sait garder un calme olympien.

Mais alors, je dois dire qu’en tricot, c’est carrément catastrophique.

Alors qu’elle a des tas de modèles trop mignons à tricoter, l’ouvrière est contrainte de laisser ses sacs de laine à l’abandon car la réalisation d’un gilet, d’un snood même, lui prend un temps invraisemblable. Pour lui laisser un semblant d’honneur, je tairais les heures, voire les semaines, passées sur le dernier modèle réalisé.

Au demeurant l’ouvrière se sent vraiment ridicule, c’est la loose totale. Le gilet en question a été tricoté avec des aiguilles 3,5 ; mais, bizarrement, ce n’est pas la partie tricot en elle-même qui a posé problème, contrairement à ce que l’ouvrière craignait. Non non, commencé en janvier dernier (ah oui, en effet…), repris au début du mois d’avril, il a été terminé à la vitesse grand V, tellement l’ouvrière était pressée de le porter (en plus, pour une fois, mon échantillon était parfait, alors le tricot est allé tout seul), voilà, ça partait bien.

Ensuite, il a fallu tricoter les différentes bandes de finition, le col, les bandes de boutonnage. Le col, ç’a été, mais les bandes de boutonnage, ç’a été une toute autre affaire, parce que tricotées avec des aiguilles 2,5, une horreur ! Il n’y a pas mieux pour retarder la finition d’un gilet, c’est parfaitement scandaleux. Alors l’ouvrière a pris le temps qu’il fallait, le week end, elle s’y est collée. Mais elle ne sait pas si elle pourra le refaire, mieux, elle préférerait avoir des finitions au crochet la prochaine fois, c’est dire…

Pour les coutures, ca y est, le temps de la loose est dépassé, c’est bon ! Du coup ce gilet est merveilleux, finalement l’ouvrière a bien rentabilisé le temps passé dessus, elle peut le mettre ! 😀

Patience2 Patience3 Patience4 Patience5

Le modèle vient de la collec’ Phildar automne-hiver 2011, tricoté avec la laine Partner 3,5 (d’où la taille des aiguilles…), et le bouton vient de la droguerie. Pour un fil qui contient de l’acrylique, je dois dire que j’ai été surprise, il est solide et doux, impec’ ! Le gilet est même tellement bien que mon champignon a essayé de me le piquer, j’ai crié au scandale, il a déjà plein d’accessoires tricotés par mes mains attentionnées lui ! Illico presto, je le lui ai donc enlevé du dos et je l’ai soigneusement rangé dans mon armoire (je le dis et répète souvent, mais les jeunes n’ont plus de respect pour leurs aînés, c’est triste…).

Et devinez qui vient de commencer un nouveau petit gilet trop mignon lui aussi ?… 😉 Je me demande bien qui c’est…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s